Maintenant sur youtube et dailymotion.

lundi 31 janvier 2011

La France se penche, et les obscurs l'emmanchent


Bonjour à tous.

Alors je vais pas tergiverser, je vais aller droit au but parce que j'ai pas que ça à faire. Au moment où je couchais ces lignes, je m'apprêtais à m'allonger aux côtés d'une somptueuse créature, du nom de Catoucha, attendant sagement que je la culbutasse.

Donc bref.

PEUPLE DE FRANCE DEBOUT !!!!

Non mais c'est vrai, on va pas continuer à se regarder le nombril et se grattouiller l'entrejambe comme un vulgaire téléspectateur de foot devant un match de handball. Qu'attendent les millions de badauds qui s'outrent face caméra de telle ou telle casse sociale,mais qui, le soir venu, déconnectent leur cerveau en même temps qu'ils rivent leurs yeux et leurs oreilles sur le rire con d’une chroniqueuse à poitrine gargantuesque et incapable d’aligner des mots de plus de trois syllabes sans l’aide précieuse de son télé-prompteur.

De quoi ont-ils peur si ils s’indignent, pour faire écho au petit bouquin de Stéphane Hessel, de faire marcher dessus par les oligarques ? de ne pas pouvoir boucler les fin de mois ? d’avoir honte devant leurs enfants ? Mais c’est déjà le cas, est-ce que vous avez vu comment ils sont habillés.

De quoi ont-ils peur s'ils s’indignent, pour faire écho au petit bouquin de Stéphane Hessel ? De se faire marcher dessus par les oligarques ? De ne pas pouvoir boucler les fin de mois ? D’avoir honte devant leurs enfants ? Mais c’est déjà le cas, est-ce que vous avez vu comment ils sont habillés.

Au passage, je tiens à souligner l’extrême courage des membres du Comité représentatif des institutions juives de France qui ont empêché le sus-nommé Stéphane Hessel, ancien déporté de Buchenwald, de participer dans l’amphi de Normal Sup à une conférence devant aboutir au boycott (à ne pas confondre avec le beau coït) de produits d’importation israéliens, et ce dans le but avoué de critiquer la politique de Tsahal. Et bien ces chers bien penseurs du CRIF ont réussi à interdire la manifestation prouvant que les antisémites ne sont pas toujours du côté des goys.

Ha… On me fait signe que je viens d’être poursuivi pour injure à caractère xénophobe et antisémite et que Stéphane Hessel se propose de prendre ma défense. Je refuse poliment et reviens à mes moutons.

Mais s’agit-il seulement de moutons ??? Peut-on rabaisser ce fier animal, doux et chaud, qui a su offrir depuis des millénaires sa laine au grand-mères faiseuses de pull qui gratte et son cul au bâton de son berger les soirs de solitude de ce dernier, et le comparer avec le cheptel des imbéciles qui ont voté Sarko sciemment et qui maintenant s’en morde les doigts pour les plus chanceux. Ont-ils l’intellect si mou et le ventre si plein, tel de vulgaires bœufs à viande, pour se laisser couper les couilles sans lever le petit sabot ?

Peut-on rabaisser ce fier animal, doux et chaud, qui a su offrir depuis des millénaires sa laine au grand-mères faiseuses de pull qui gratte et son cul au bâton de son berger les soirs de solitude de ce dernier, et le comparer avec le cheptel des imbéciles qui ont voté Sarko sciemment et qui maintenant s’en mordent les doigts pour les plus chanceux ?
Ont-ils l’intellect si mou et le ventre si plein, tels de vulgaires bœufs à viande, pour se laisser couper les couilles sans lever le petit sabot ?

Mais bordel de vérole à cul, cessez de vous extasier et de vous réjouir du courage de nos frères… enfin, je veux dire plutôt, de nos cousins arabes, et commencez par vous inquiéter de l’état cataleptique latent qui pèse sur notre masse bêlante ou mugissante suivant la métaphore que vous aurez choisie plus haut.

Engagez-vous, faites du militantisme, je ne sais pas moi, débarquez dans une mosquée la taille enserrée d’un chapelet de saucisse de Francfort 100% pur quoi ? et hurlez de votre accent alsacien approximatif (si vous ne savez pas le faire l’accent des Suisses Allemands fera l’affaire) : « Vive la Bretagne Libre, une fois !!! », avant de vous faire exploser.

*tililit... tililit...*
Ah… Excusez-moi, mon portable sonne.

Oui bon je viens d’être contacté par la LICRA, Amnesty International, Le Hamas, La Ligue des Bigoudènes en Colère et des adorateurs du Saint Cierge de Jean XXII, qui me somment d’arrêter cette chronique. Mais je n’en ferai rien, car la liberté d'expression est notre droit inaliénable qui ne saurait...*tililit... tililit...* Oh !! Décidément. On peut jamais être tranquille.

Ah apparemment le Front Nation de Libération de la Corse se plaint de ne pas figurer dans mon papier et demande à être traité à égalité avec les Bretons. Bon je vais couper mon portable parce que ça va jamais finir cette histoire.

"Et au lieu de râler après les gens qui ne font rien", me direz-vous, dans ce langage fleuri qui émane des petites gens, "pourquoi que tu t'engages pas toi aussi dans un combat hein ? Parce que c’est facile de critiquer."

Oui, ben non. J’ai déjà bien assez à faire comme ça. Et d’ailleurs pour en revenir au début, j’ai une femme sur le feu alors je vous laisse.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire